Browse By

FIAT 126 Personnal 4 – 1978


Présentée à 4 800 euros sur novaweb.

Pourquoi il est inutile de résister :
– Parce vous avez complètement craqué sur l’Espada verte que nous vous avons présentée hier, mais que vous n’avez ni le budget ni la patience d’avoir une auto qui ne roule qu’un jour par mois.
– Parce que vous avez de grandes ambitions de séduction cet été, et que vous avez besoin de vous faire remarquer en roulant dans une auto de précurseur, de connaisseur, une auto cool comme vous, quoi.
– Parce que vous avez envie de vous marrer, car c’est l’une des autos les plus fendardes que nous ayons jamais conduite.

Le modèle :
Une fiat 500 ? Tellement Dolce Vita, mais tellement vue et revue !
Franchement, regardez autour de vous : combien d’attachées de presse stéréotypées, de chefs d’entreprise qui se veulent jeunes, de petites familles parfaites de l’ouest parisien paradent en Fiat 500 au moindre rayon de soleil ?

Non, non, j’insiste, la prochaine mode, autant dans Paris qu’à Saint-Tropez, à l’île de Ré ou au Cap Ferret, c’est bien la 126 !
Aujourd’hui, ça vaut entre 3 et 5000 euros, cela ne va pas durer, vous ne pourrez pas dire que vous n’avez pas été prévenu.

Produite à 4,7 millions d’exemplaires en 28 ans de carrière, autant vous dire que vous aurez l’embarras du choix au moment de franchir le pas !
Les versions les plus désirables sont les premières, avec leurs petits pare-chocs chromés, remplacés ensuite par des gros machins noirs beaucoup moins sexy.
En terme de moteur, vous n’avez pas un choix dingue, le 600 cm3, devenu 650 puis 700, propose une combinaison assez originale d' »anémie ludique ».
Je m’explique : entre 23 et 33 chevaux, cela vous fait doucement rire, mais je vous assure qu’au volant de cette propulsion, entre la taille de l’insecte, sa direction étonnante, le couple de son moteur et son bruit caractéristique, le moindre trajet au club Mickey donnera lieu à une franche partie de rigolade.

Étonnamment, alors même que la 126 se veut une version améliorée sur tous les points de la 500, l’un des gros points forts du pot de yogourt n’est disponible que sur certaines versions à partir de 1974 : le toit ouvrant !

Cet exemplaire :
Les points positifs :
– La couleur est dingue.
– La version Personnal 4 est la plus luxueuse.
– Elle dispose du toit ouvrant, rare et indispensable sur cette auto.
– Une restauration a été faite, l’état a donc l’air correct.

Nos bémols :
– L’auto n’est pas présentée dans sa configuration d’origine : les pare-chocs devraient être noirs et en résine. Cela dit, nous comprenons le choix qui a été fait de les remplacer : c’est tout de même beaucoup plus joli.
– L’intérieur est assez hétérogène, moquettes grises mais tableau de bord marron. Vérifier s’il s’agit juste du mauvais goût de la fin des années 70, ou de restauration cache misère à la va-vite.
– Il est difficilement tolérable d’avoir une auto présentée par un marchand avec une baie moteur aussi sale.
– Le marchand, d’ailleurs, ne nous inspire pas plus confiance que cela, mais il présente quelques belles autos, notamment une Ritmo 130 TC dont nous ferions bien notre quatre heures.
– Le prix est un peu élevé. ne pas hésiter à grapiller quelques centaines d’euros.

Synthèse :
Elle est bien excitante, cette petite auto, mais il faut absolument aller la voir dans les moindres détails, accompagné d’un sachant.
Si vous avez besoin de quelqu’un pour vous accompagner, nous avons ce qu’il vous faut, vous savez où nous trouver !

L’annonce :
Ici, sur novaweb.

Fiat 126 Personnal 4 – 1978

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *